Guillaume Apollinaire

(26 August 1880 – 9 November 1918 / Rome)

Guillaume Apollinaire Poems

1. Palace 4/19/2012
2. In The Sante 4/19/2012
3. Les Doukhobors 10/10/2012
4. Dame 10/10/2012
5. Schinderhannes 10/11/2012
6. Si Je Mourais Là-Bas... 10/11/2012
7. Souvenir Des Flandres 10/11/2012
8. Sur Les Prophéties 10/11/2012
9. Veille 10/11/2012
10. The White Snow 4/7/2010
11. Je T'Écris Ô Mon Lou 10/11/2012
12. La France 10/10/2012
13. La Fuite 10/10/2012
14. La Cueillette 10/10/2012
15. Lecture 10/10/2012
16. Lettre-Océan 10/11/2012
17. Poèmes Divers 10/11/2012
18. Les Poètes 10/10/2012
19. La Synagogue 10/10/2012
20. Les Septs Épées 10/10/2012
21. L'Émigrant De Landor Road 10/10/2012
22. Ô Naturel Désir... 10/11/2012
23. Palais 10/11/2012
24. Les Attentives 10/10/2012
25. Les Balles 10/10/2012
26. Simultanéités 10/11/2012
27. Signe 10/11/2012
28. Un Oiseau Chante 10/11/2012
29. Rosemonde 10/11/2012
30. Salomé 10/11/2012
31. Les Feux Du Bivouac 10/10/2012
32. Ombre 10/11/2012
33. Désir 10/10/2012
34. Un Soir 10/11/2012
35. Les Grenadines Repentantes 10/10/2012
36. Les Saisons 10/10/2012
37. Nuit Rhénane 10/11/2012
38. Liens 10/10/2012
39. L'Espionne 10/10/2012
40. L'Éléphant 10/11/2012
Best Poem of Guillaume Apollinaire

Marizibill

Dans la Haute-Rue à Cologne
Elle allait et venait le soir
Offerte à tous en tout mignonne
Puis buvait lasse des trottoirs
Très tard dans les brasseries borgnes

Elle se mettait sur la paille
Pour un maquereau roux et rose
C'était un juif il sentait l'ail

[Report Error]