Jean Francois Casimir Delavigne

(4 April 1793 – 11 December 1843 / Le Havre)

La Brigantine - Poem by Jean Francois Casimir Delavigne

La brigantine
Qui va tourner
Roule et s’incline
Pour m’entraîner.
Ô Vierge Marie,
Pour moi priez Dieu !
Adieu, patrie !
Provence, adieu !
Mon pauvre père
Verra souvent
Pâlir ma mère
Au bruit du vent.
Ô Vierge Marie,
Pour moi priez Dieu !
Adieu, patrie !
Mon père, adieu !
La vieille Hélène
Se confîra
Dans sa neuvaine,
Et dormira.
Ô Vierge Marie,
Pour moi priez Dieu !
Adieu, patrie !
Hélène, adieu !
Ma sœur se lève,
Et dit déjà :
« J’ai fait un rêve ;
Il reviendra. »
Ô Vierge Marie,
Pour moi priez Dieu
Adieu, patrie !
Ma sœur, adieu !
De mon Isaure
Le mouchoir blanc
S’agite encore
En m’appelant.
Ô Vierge Marie,
Pour moi priez Dieu !
Adieu, patrie !
Isaure, adieu !
Brise ennemie,
Pourquoi souffler,
Quand mon amie
Veut me parler ?
Ô Vierge Marie,
Pour moi priez Dieu !
Adieu, patrie !
Bonheur, adieu !


Comments about La Brigantine by Jean Francois Casimir Delavigne

There is no comment submitted by members..



Read this poem in other languages

This poem has not been translated into any other language yet.

I would like to translate this poem »

word flags

What do you think this poem is about?



Poem Submitted: Wednesday, October 31, 2012



[Hata Bildir]