Jean Antoine de Baif

(19 February 1532 – 19 September 1589 / Venice)

Ces Yeux Ces Yeux, Doux Larrons De Mon Ame - Poem by Jean Antoine de Baif

Ces yeux ces yeux, doux larrons de mon ame,
M'ont eblouy de leur belle splendeur,
Astres fataux qui de malheur ou d'heur
Me vont comblant au plaisir de madame.

Au cueur d'hiver un printemps l'air embame
Ou que tournez ilz fichent leur ardeur,
Et quelque part qu'ilz baissent leur grandeur
Fleurit un pré mieux odorant que bame.

Les chastes feuz de ces freres jumeaux
Me retirant du naufrage des eaux
Par leur clarté de sauveté m'asseurent:

En leur saint feu mon vivre est allumé,
Mon vivre, las, qui sera consumé,
Quand leur destin arrestera qu'ilz meurent.


Comments about Ces Yeux Ces Yeux, Doux Larrons De Mon Ame by Jean Antoine de Baif

There is no comment submitted by members..



Read this poem in other languages

This poem has not been translated into any other language yet.

I would like to translate this poem »

word flags

What do you think this poem is about?



Poem Submitted: Friday, May 11, 2012

Poem Edited: Friday, May 11, 2012


[Hata Bildir]